Reine des fibres

La soie reflète la lumière et les couleurs mieux que toute autre fibre naturelle. Pour désigner ce matériau, on parle donc volontiers de « noble fil » ou de « reine des fibres ». La fabrication de matières premières, de fils et de textiles en soie exige un haut niveau d’expertise. A Zurich, on travaille la soie depuis le Moyen-Âge. La soierie s’est développée au fil des siècles pour devenir au 19ème l’un des fleurons de l’économie suisse.

Sériciculture

Originaire de Chine, le ver à soie, également appelé Bombyx, du latin Bombyx mori, est un animal domestiqué par l’homme sans l’aide duquel il ne pourrait survivre dans la nature. Aussi faut-il couper les feuilles du mûrier en petits morceaux avant de les donner aux chenilles fraîchement écloses pour qu’elles puissent les consommer.

en savoir plus

Fil de soie

Pour produire de la soie grège, on place les cocons dans un bain d’eau. A l’aide de petites brosses, on attrape simultanément l’extrémité des fils continus (maître brin) de plusieurs cocons que l’on déroule ensuite avec précaution. Lors du dévidage des cocons, sept à huit fils de soie pouvant mesurer chacun plusieurs centaines de mètres, sont regroupés pour former la soie, dite grège.

en savoir plus

Textiles en soie

Depuis l’Antiquité, les tissus en soie aux motifs et aux coloris variés ont toujours été des produits de luxe très appréciés pour leur aspect brillant notamment. Produits en Chine, ils ont empruntés les routes de la soie pour arriver en Occident, où ils constituaient des produits très demandés parmi les élites des empires perse et romain.

en savoir plus